Son défi quotidien : faire dépasser leurs désaccords aux gens

Le tour de Belgique m’entraîne régulièrement aux 4 coins du pays. Je re(découvre) souvent avec plaisir la grande diversité et les nombreuses richesses de notre royaume. Cette fois-ci encore, j’ai eu l’occasion de me rendre dans un endroit qui reflète bien cette réalité. Direction Liège. Aujourd’hui, j’ai rendez-vous à Grâce-Hollogne avec un notaire fraîchement nommé. Ce n’est plus tout à fait un inconnu pour moi, puisque j’ai eu l’occasion de le rencontrer à plusieurs reprises à l’occasion des 20 km de Bruxelles.

A peine sortie de l’autoroute, je me retrouve devant une maison qui ne manque pas de charme. Je me gare dans la rue en face d’un pré où des chevaux s’en donnent à cœur joie sous le soleil caressant de ce début septembre. En face de l’étude, j’aperçois une sellerie. Ce n’est pas encore la campagne, mais cela donne néanmoins un avant-goût.

Après quelques minutes d’attente à l’accueil, je découvre le notaire Alain Caprasse sous un jour totalement nouveau. Moi qui ne l’ai connu qu’en tenue de sport, je me retrouve devant un jeune homme tiré à quatre épingles… qui arbore néanmoins ce même sourire jovial.

En me serrant chaleureusement la main, il me confie qu’il a un peu le trac. Il a envie de me confier sa passion pour la profession, même s’il est conscient du fait qu’il vient à peine de commencer et qu’il continuera à en apprendre tous les jours.

« Tant que l’on n’exerce pas le métier, il est impossible de savoir avec précision en quoi cela consiste. On a bien sûr son expérience de collaborateur, mais se retrouver de l’autre côté « du dossier » réserve encore quelques (bonnes) surprises » affirme-t-il. Il sort une photocopie d’un cartoon en m’expliquant qu’il n’envisageait pas au départ de suivre les traces de son père, sans doute un peu par esprit de contradiction. « J’avais découpé ce cartoon dans un journal quand j’étais tout petit et je l’ai montré à mon père qui en a bien ri ».

« Si j’ai étudié le notariat, c’était aussi parce que cela me permettait de prolonger mes études. On se retrouve face à un grand vide après avoir obtenu son diplôme de droit. Le stage facultaire m’a permis de poser un premier pied dans la vie active. En plus, c’est une excellente formation complémentaire générale ».

Alain Caprasse m’explique qu’il avait certaines attentes par rapport à la fonction qu’il a eu plaisir à retrouver, notamment le rôle social essentiel du notaire. « On nous appelle parfois docteur. C’est assez drôle et interpellant quand on sait que j’avais envisagé la médecine ».

Entrez sans frapper
Le notariat, Alain Caprasse l’envisage essentiellement comme un notariat familial. Les gens franchissent facilement le seuil de l’étude. Le contexte de l’étude permet parfois d’avoir une relation plus approfondie avec la clientèle, plus locale, que dans les grandes villes. Pour l’anecdote, ce n’est que récemment que nous nous sommes décidés à installer une sonnette, avant c’était « Entrez sans frapper ». Le choix de m’installer ici a toutefois exigé quelques concessions.

Expliquer pour faire comprendre
Ce qui est certain, c’est que je n’aurais pas pu devenir avocat. C’est un métier qui de l’extérieur paraît davantage basé sur le conflictuel, ce qui me convient nettement moins bien. Le notariat exige la neutralité. On évolue sans cesse dans la conciliation. Je considère cela comme une victoire personnelle lorsque les gens parviennent à dépasser leurs désaccords.

Mon défi majeur consiste également à expliquer. Je tire une grande fierté de savoir que les gens comprennent précisément ce que je raconte. Il faut pouvoir se mettre au niveau de chacun sans jamais les prendre pour des idiots.

Alain Caprasse s’est associé à son père depuis le 1er janvier 2014. Décision qu’il n’a jamais regrettée depuis. « Cela se passe très bien. Une association, c’est un peu comme un mariage. Il convient de bien s’accorder avant. C’est parfois difficile, mais cela se compense par de sacrés avantages, notamment en termes de transition. Je peux compter sur sa longue expérience, ainsi que sur celle de ses (nos) collaboratrices. Il m’arrive souvent de consulter l’un ou l’autre membre de mon équipe. J’estime qu’il est important de valoriser le travail et la pratique de chacun. En devenant notaire, on se retrouve à la tête d’une véritable mini-entreprise. L’aspect organisationnel tient une part importante dans la profession. A mon arrivée, j’ai souhaité réorganiser et moderniser l’étude, même si elle fonctionnait déjà très bien. Les collaboratrices ont accepté les changements, mais il a fallu les encadrer et se rendre disponible. Heureusement, j’entretiens de très bonnes relations avec l’équipe. Parmi celle-ci, deux collaboratrices ont intégré l’étude respectivement depuis plus de 20 et 30 ans. Elles sont la mémoire de l’étude et elles connaissent tout le monde. C’est très précieux dans le bon fonctionnement de l’étude. Ma sœur nous a également rejoints en début d’année. Elle a fait ses études de notariat et semble prendre goût au métier. J’avoue que l’équipe fonctionne très bien. »

Il semble épanoui dans sa nouvelle carrière, ce qui ne l’empêche pas de continuer à profiter de son temps libre comme il se doit. S’il réside toujours à Bruxelles et fait donc le trajet tous les jours, il joue encore régulièrement au hockey et n’hésite pas à prendre de bons bols d’air les week-ends, histoire de garder son équilibre vie professionnelle/vie privée.

Aucun doute : Alain Caprasse gère sa vie professionnelle et privée avec passion, et ce pour de longues années certainement !


Texte : Isabelle Van Lint – Photos : Bart Azare

Laissez votre message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s