« Marc est le modèle idéal »

Linda Van Waesberge, acheteur personnel et styliste, emmène les notaires – et leurs collaborateurs – dans ses adresses préférées. Elle montre que l’on peut porter tellement plus qu’un costume sur mesure ou un deux-pièces pour aller travailler. Le moment est venu pour un vent de fraîcheur dans sa garde-robe !

 

« Allez, hop, en cabine ! »  En ces termes, Linda Van Waesberge indique déjà en riant la cabine d’essayage à Marc Demaeght. Nous nous trouvons dans la boutique de créateurs « STIJLHomme » située sur la Place du Nouveau Marché aux Grains à Bruxelles. Aujourd’hui, Marc va laisser Linda s’occuper de lui, de son plein gré et sans préjugés.
Quand j’ai demandé à Marc s’il voulait participer à ce reportage, il a immédiatement réagi de manière enthousiaste. Même son épouse, avec laquelle il va généralement faire du shopping, a trouvé l’idée sympa. « Elle m’a donné son autorisation.Si je vois quelque chose qui me plaît aujourd’hui, je peux l’acheter », ajoute-t-il avec un clin d’oeil. « En fait, j’aime bien faire du shopping », me confie Marc, « mais j’ai peu de temps pour cela. » Il ne fait les magasins que pendant les soldes, c’est-à-dire deux fois par an. « Pas d’achats compulsifs en ce qui me concerne. J’agis toujours de manière très ciblée, en partant de cette question : de quoi ai-je besoin ? »

Pendant ses loisirs, Marc préfère porter un jeans et un polo ou une chemise à longues manches. À l’étude, il opte pour un costume de chez Olivier Strelli, Jill Sander ou Filippa K. Mais son préféré du moment, c’est Stephan Schneider d’Anvers. « Ces vêtements me vont vraiment comme un gant, on dirait une seconde peau. » Et dire que STIJLHomme propose justement une grande collection Stephan Schneider en ce moment !

« Je ne porte pas les bonnes chaussettes », crie Marc depuis la cabine d’essayage. Linda accourt l’aider et le rassure immédiatement. « Elles vont parfaitement avec ces chaussures. Assez essayé, place au show ! »

Pantalon de training de style harem, baskets noires aux accents bleu vif et chemise de bûcheron à carreaux jaunes et bruns : je reconnais à peine le notaire Demaeght. « Une tenue ludique pour nous mettre en bouche », répond Linda à mon froncement de sourcils. « Soit les hommes en pleine crise de la cinquantaine s’achètent une voiture chère ou une moto, soit… ils changent de look. Je n’insinue bien entendu rien sur Marc par là (rires). »

Tenue suivante. Marc porte un pantalon sur mesure en laine noire d’Ann Demeulemeester et une chemise bleu pétrole de Stephan Schneider. « Beaucoup de gens pensent que le bleu et le noir ne vont pas ensemble. En fait, ces couleurs se combinent à merveille », approuve Linda d’un signe de la tête. L’ensemble est agrémenté d’un chapeau signé Jan-Jan Van Essche et d’une veste de Stephan Schneider. « Comme vous êtes à la mode
sans avoir l’air bête ! », s’écrie Linda, ravie. Marc adhère. « Je porte un chapeau quand je vais me promener, mais celui-ci, c’est un chapeau de cow-boy comme dans Crocodile Dundee », plaisante-t-il.

« C’est incroyable de voir le flair avec lequel Marc présente les vêtements »

C’est incroyable de voir le flair avec lequel Marc présente les vêtements.On dirait même qu’il y prend du plaisir. « Marc est un bon modèle, ça se voit », admet Linda. « C’est quelqu’un qui prend soin de lui et qui respire la bonne forme physique. En plus, il est très photogénique. » Ce que Lies, la photographe, confirme vivement d’un signe de tête.

Ensuite, ça va être du 100 % belge. « J’ai délibérément choisi des créateurs belges »,m’explique Linda. « Nos créateurs font partie des meilleurs au monde, je trouve qu’il est primoridial de les soutenir. » Une chemise Raf Simons, un pull de Jan-Jan Van Essche, un pantalon de Stephan Schneider, des chaussures signées Kris Van Assche et des lunettes de soleil de chez Dries Van Noten. Et c’est là que Marc commet LA faute du jour. « Non ! », s’écrie Linda, feignant d’être choquée. « On peut tout faire, mais ne vous mettez jamais de lunettes de soleil sur la tête. » Nous en prenons acte. Marc essaie encore un t-shirt, mais tout le monde s’accorde à dire que ce n’est pas fait pour lui. « Non, pas pour moi », tranche Marc. « Un homme doit connaître son âge. En plus, je ne suis pas du genre à porter un t-shirt ». Linda acquiesce : « D’un point de vue esthétique, ce t-shirt obtient dix sur dix, mais ce n’est pas le style de Marc. Si Marc porte un t-shirt, ce doit être un t-shirt à manches longues et sans imprimé. »

Pour terminer, Marc essaie aussi un costume. Un costume rayé classique vert foncé de la maison Dries Van Noten. Une cravate colorée égaie le tout, mais il peut tout aussi bien être porté nonchalamment avec la chemise qui sort du pantalon et une écharpe. Et avec un bon gros manteau d’hiver par-dessus lors des froides journées.

Linda conclut la journée : « Marc est le modèle idéal. Tout lui va à ravir ! »


REMERCIEMENTS :
STIJLHomme
Place du Nouveau Marché aux Grains 6
1000 Bruxelles
WWW.STIJL.BE


Texte: Bo Bogaert – Photos: Lies Engelen

Laissez votre message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s