Être soi même, autrement

Jamila Maghra jongle avec bonheur entre un travail à mi-temps  à l’étude bruxelloise Actalys et son activité de coach en image au sein de « Style by Jamila ».

Pour quelqu’un qui s’occupe de l’image et de styles vestimentaires, Jamila est étonnamment chaleureuse, entièrement investie dans la relation aux autres et soucieuse des ressources intérieures de chacun. Cette humanité enthousiaste est sans doute l’une des raisons qui explique son succès, puisque plus de 200 personnes ont fait appel à elle pour améliorer leur image – et leur vie – depuis deux ans.
À cette époque, la jeune femme ne va pas bien professionnellement : « J’aimais bien l’étude où je travaillais et mes collègues, mais je sentais qu’il manquait quelque chose à mon épanouissement personnel ». Elle s’essaie alors à diverses techniques créatives : la peinture, le bricolage,… mais elle ne s’y retrouve pas vraiment. « Un matin, se souvient-elle, j’ai su ce que je souhaitais apporter aux autres. Je m’étais vue travaillant sur les couleurs, les matières, les silhouettes, pour aider les gens à se sentir bien dans un look qui leur était propre ».

Être soi même, autrement
Avec le recul, elle sait aujourd’hui que ce choix était en réalité inscrit en elle depuis longtemps : « Avec certains de mes collègues, j’ai toujours aimé donner un avis, un conseil sur une tenue, une façon différente de porter un vêtement, un accessoire, etc. Non pas pour critiquer, mais pour améliorer. »

Le véritable élément déclencheur a cependant été la conversation qu’elle a eue avec une amie début 2013. Celle-ci déprime, elle a réussi à perdre beaucoup de poids, mais elle ne se sent toujours pas à l’aise avec elle-même. « Si tu veux changer de vie, commence par changer de look », lui lance Jamila qui effectue sur son amie sa première intervention. « Résultat : ses collègues ont commencé à copier son style alors que jusque-là, mon amie était quelqu’un de plutôt effacé, qu’on ne voyait pas, sourit-elle. »
Une fois la décision prise, tout va très vite. En deux mois, Jamila monte son site web, ouvre sa page Facebook et organise sa première journée portes ouvertes. Elle invite 125 personnes, 88 répondront à l’appel grâce au bouche à oreille.
Une technique qui réussit encore et toujours à merveille à Jamila grâce, sans doute, à une approche qui va plus loin que la seule silhouette pour s’attacher à la personnalité de ses clients. Elle cherche en effet toujours à leur faire prendre conscience de l’idée que ce qui limite la plupart des gens, c’est justement l’incapacité à s’accepter, à s’aimer, à avoir de l’estime pour soi-même. « Être soi-même, autrement, c’est mon objectif pour mes clients, explique-t-elle. Je veux que les personnes se redécouvrent, qu’elles révèlent ce qui est souvent enfoui en elles mais qu’elles ignorent. Je n’aime pas utiliser  le mot « relooking » qui implique une transformation radicale de l’apparence. Pour moi, l’être passe avant le paraître et il est donc essentiel que les personnes sur qui j’interviens se comprennent et s’acceptent avant de travailler uniquement sur leur apparence. »

Les hommes aussi
 Jamila a développé une palette impressionnante d’activités. Elle offre les services « classiques » d’un coach en image, tels que le choix des couleurs les mieux adaptées à un profil, la mise au point d’un style vestimentaire propre, l’art du maquillage ou celui d’apprivoiser ses rondeurs. Mais elle intervient aussi pour aider à gérer le contenu d’un dressing, assister ses clients dans leurs achats et même pour remplir intelligemment sa valise. « J’ai commencé à la demande d’amis qui ne savaient pas trop comment sélectionner ce qu’ils allaient prendre pour partir en vacances. On ne peut jamais emporter toute sa garde-robe avec soi et c’est vrai que les bagages vont être très différents suivant que l’on parte en city-trip, en croisière ou en lune de miel. J’aide alors à sélectionner des vêtements qui permettront de créer un style particulier pendant ces vacances. »

Ses précieux conseils constituent également parfois un cadeau d’anniversaire original pour les adolescentes auprès desquelles elle joue alors au « personnal shopper », le temps d’une expédition dans les magasins, ou pour lesquelles elle monte une académie des talons hauts lors d’une soirée entre copines.

Jamila ne fait cependant pas que dans le « léger ». Elle assiste certains clients dans la préparation d’une échéance professionnelle importante, comme un entretien d’embauche ou un stage. Et si elle accompagne surtout des femmes, certains hommes font également appel à elle. Ils ont généralement envie avant tout d’apprendre à associer correctement les couleurs et à mieux connaître leur morphologie.

La jeune femme s’est également investie dans plusieurs collaborations avec des associations qui aident les femmes victimes d’un cancer. « Je fais beaucoup de méditation, je connais l’importance d’un apport énergétique positif, souligne-t-elle. Il était donc naturel pour moi d’accompagner ces femmes pour leur faire redécouvrir qu’elles peuvent toujours être jolies. »

Les notaires ?
A 40 ans, mariée et mère de deux enfants, comment arrive-t-elle à gérer de front ses différentes activités ? « C’est vrai que j’ai trois vies, deux professionnelles et une familiale, et que je n’ai pas assez de 24h dans une journée, mais je me sens totalement épanouie, cela me nourrit. Maintenant, je me sens réellement bien. Savoir que les gens se sentent mieux lorsque j’ai pu les conseiller, c’est ma satisfaction. »

Mais, au fait, comment Jamila juge-t-elle l’apparence des notaires, hommes et femmes ? « Pourquoi ne pas oser les couleurs et associer les matières pour créer son propre style, mon observation vaut pour toutes les professions similaires (les banquiers, les avocats, les assureurs…). Sortons de la monotonie et osons l’originalité. L’image que l’on donne fait partie intégrante de notre carte de visite.


Workshop en Entreprise :

« Nous sommes vus avant d’être entendus ! »

Jamila propose depuis peu une formule de coaching sur le lieu de travail. Elle l’a notamment expérimentée dans plusieurs études notariales bruxelloises.
Elle y intervient de manière ludique et interactive. Après une présentation des principes de base d’une bonne gestion d’un style propre, elle lance un exercice basé sur la confrontation entre la perception que l’on a de soi et celle des autres. Une séance qui se révèle souvent très positive sur les relations au sein d’une équipe. Ensuite, les participants passent par quatre ateliers pratiques (couleur, style, silhouette, maquillage) où chacun reçoit les conseils de la coach.
Le coaching existe également en version privée, les afterworkbeauties, au domicile d’une hôtesse qui bénéficie, elle, gratuitement du coaching et où les participantes reçoivent après la séance une série d’outils personnalisés (palettes de couleur, photomontage, etc.).

Tarifs et devis sur mesure.

Info : « Style by Jamila » –  www.stylebyjamila.com – www.facebook.com/StyleByjamila


Texte: Carine Vassart – Photo’s: Lies Engelen

 

Un commentaire

Laissez votre message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s