Retour d’expérience d’un notaire avec la nouvelle plateforme Biddit

Matthias Moortgat (Scriptas, Anvers) : « Le notariat n’est pas eBay ou Kapaza, mais désormais, chaque citoyen peut également acheter une maison ou un terrain depuis son salon ou au milieu de la nuit en plaçant l’enchère la plus élevée sur biddit.be. Le déménagement de la vente publique du samedi dans la salle du café vers le web rapproche le notariat de l’univers des jeunes acheteurs, qui ont l’habitude de faire leurs achats en ligne. Nous devons toutefois bien leur faire comprendre que chaque offre est contraignante. »

Au cours des derniers mois, plusieurs notaires ont pu tester le fonctionnement de Biddit, la plateforme numérique pour les ventes publiques, dans le cadre de projets pilotes. Dorénavant, les vendeurs ont la possibilité d’opter également, ou exclusivement, pour la vente en ligne. Le notaire Moortgat a vendu un bien à Berchem par le biais de ce canal, à la grande satisfaction des acheteurs, des vendeurs et lui-même.

Une vente publique en ligne : comment cela fonctionne-t-il en pratique ?
Matthias Moortgat : « En fait, comme pour une vente dans une salle de vente ou un café : les intéressés peuvent faire une offre et après l’enchère la plus élevée, il est encore possible de surenchérir, après quoi l’acheteur final signe l’acte chez le notaire. La différence réside dans l’obligation qu’ont les acheteurs potentiels de s’enregistrer au préalable avec leur eID ou via l’application itsme, ou éventuellement via un token qu’ils reçoivent chez le notaire. Cela signifie que toutes les données personnelles sont sécurisées. Les cinq plus gros enchérisseurs sont également invités par e-mail à se tenir disponibles pendant dix jours après une surenchère éventuelle pour venir signer l’acte s’ils remportent l’enchère. »

Il ne s’agit pas de révolutionner la vente publique mais bien de la moderniser.

Sur Biddit, chaque offre est visible.
« Effectivement, et anonyme bien entendu. Chaque enchérisseur reçoit même automatiquement un e-mail si on enchérit sur son offre. Il ne doit donc pas surveiller le site durant toute la période d’enchère. Il se peut toutefois que vers la fin de cette période, les enchères se succèdent tellement vite que les e-mails n’arrivent plus à suivre le rythme. Il me semble donc plus indiqué de ne pas tenir compte de ces alertes. Les personnes vraiment intéressées vont de toute façon régulièrement jeter un oeil. C’est la même chose sur les autres sites de vente aux enchères. »

Combien de temps dure la période d’enchère ?
« Cette période est fixée à huit jours, mais j’ai déjà pu remarquer que les candidats acheteurs attendent le dernier jour pour faire une offre. On le voit bien sur le site : le premier jour, quelqu’un enchérit au prix de départ, ensuite il ne se passe plus rien pendant une semaine, puis tout s’accélère le dernier jour, jusqu’à cinq minutes avant la clôture. Les plus gros enchérisseurs ont alors encore la possibilité de surenchérir jusqu’à minuit. En ce qui me concerne, la période d’enchère pourrait par conséquent être limitée à un ou deux jours, à condition qu’il y ait eu suffisamment de publicité au préalable. »

Une vente publique dans une salle peut parfois être impressionnante. Enchérit-on plus facilement en ligne ?
« Enchérir depuis chez soi est confortable, les stimuli externes sont moins nombreux, mais faire une offre reste quelque chose de sérieux. Il faut s’enregistrer et les candidats sont avertis à maintes reprises sur le site que chaque offre est contraignante. En outre, les acheteurs potentiels sont soumis à un contrôle de solvabilité : comme pour toutes les ventes publiques, l’acheteur doit savoir au préalable s’il peut se permettre d’acheter le bien en question. L’avantage de Biddit est que l’acheteur peut fixer un montant maximum au départ, de sorte qu’il ne dépasse pas son budget. Qui plus est, le système envoie automatiquement une enchère plus élevée chaque fois que quelqu’un enchérit sur son offre, jusqu’à ce que ce montant maximum soit atteint. »

Une vente en ligne débouche-t-elle sur un prix de vente plus élevé ?
« Dans mon cas, ce bien n’aurait jamais atteint ce prix lors d’une vente publique. Cela vient sûrement du fait que le public est plus nombreux. Lors d’une vente dans une salle, le public est composé en grande partie des habituels marchands de biens immobiliers ou promoteurs, qui sont surtout à l’affût d’une bonne affaire. La vente en ligne attire plus de jeunes couples, ce qui fait grimper le nombre d’enchères. L’avantage d’une vente en ligne sur une vente de gré à gré est que l’on peut suivre chaque offre et que le candidat acheteur peut voir tout de suite si le montant qu’il propose n’est pas trop élevé par rapport au prix demandé. Dans un certain sens, ce système est donc plus juste. »

L’achat d’une maison reste une étape importante, même s’il a lieu en ligne.

Il y a donc des avantages pour les vendeurs et les acheteurs, mais qu’en est-il du notaire ?
« Nous ne devons plus nous rendre dans une salle ou un café lors d’une vente publique. Mais cela ne nous fait pas vraiment gagner du temps. C’est avant tout un service supplémentaire que nous proposons aux vendeurs et aux acheteurs, un forum de plus pour offrir nos services. »

La vente en ligne est donc un choix du vendeur ?
« Oui, c’est exact, mais le notaire peut aider celui-ci à faire le bon choix en fonction du bien qu’il souhaite vendre. Je suis notaire dans une ville, mais je peux m’imaginer qu’à la campagne, on garde une préférence pour les ventes publiques dans une salle ou un café, parce qu’on est plus facilement au courant de ce qui est vendu ou parce qu’on sait plus rapidement ce qui est mis en vente via le bouche à oreille. On se dirige certainement vers une combinaison des deux. Et pour la vente en ligne, Biddit est un système très régulé et
transparent dont tous les utilisateurs – vendeur, acheteur et notaire – sont satisfaits. »

biddit 2

Laissez votre message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s